Financements

Le BLIC, le BLOC et L’ARP en soutien aux auteurs

Le BLIC, le BLOC et L’ARP souhaitent rappeler à cet égard que le droit d’auteur est un pilier fondamental de la diversité de la création, qu’il est intimement lié à l’existence même des œuvres et que sa défense a toujours été une priorité pour l’ensemble de la filière en France. Plus largement, ils souhaitent rappeler l’importance du respect des accords professionnels et font part de toute leur vigilance à cet égard et de leur solidarité avec les créateurs.
 

Canal+ s’attaque aux créateurs : les réalisateurs de la SRF sous le choc face à cette rupture de solidarité.

Dans un contexte où la création se réinvente sans cesse, y compris pour s’adapter aux différents supports de diffusion, la Société des réalisateurs de films rappelle que la rémunération des auteurs est un préalable nécessaire à l’existence d’une création libre, prolifique et  pérenne. Ces droits représentent une source primordiale de revenus pour les auteurs, dont une grande majorité est déjà fortement précarisée.

Le Bureau de liaison des organisations du cinéma (BLOC) salue l’action de la Ministre de la Culture concernant la Directive relative aux services de médias audiovisuels

En particulier, l'adoption de l'application de la loi du pays de destination pour les obligations d'investissement et des quotas minima de 30 % d'œuvres européennes sur les services de vidéo à la demande, même si ce plancher mériterait d’être plus ambitieux, a une importance déterminante pour la création cinématographique et audiovisuelle en Europe.
 

Pour une chronologie des médias tournée vers l’avenir : la SRF, le SPI et l’UPC s’associent.

« Nous portons la voix de 300 cinéastes et de la grande majorité des producteurs indépendants qui œuvrent chaque jour pour le rayonnement et la diversité du cinéma. Les films de la création indépendante sont chaque année distingués en France et au-delà de nos frontières, dans les plus grands festivals internationaux.
 

Le SPI, la SRF, l’ACID, L’ARP, DIRE, la Guilde des Scénaristes et le SDI, saluent l’amendement n°368 au Projet de Loi de Finances rectificative pour 2016, déposé par David Assouline, Maurice Antiste, Dominique Bailly, Maryvonne Blondin, Jean-Louis Carrère

En effet, l’absence d’une chaîne de télévision en pré-financement génère presque automatiquement une majorité de financements publics sur ces films, et donc la nécessité de devoir renoncer au crédit d’impôt, pour respecter le seuil de 60 % destiné aux premiers et seconds films ainsi qu’aux films à petits budgets.
 
Alors que le déplafonnement du crédit d’impôt a permis de relocaliser les films économiquement ambitieux, il est désormais indispensable d’en garantir l’accès aux films issus de la jeune création.
 

Journée du ROC : Le court métrage engagé dans deux réflexions d'avenir : l'accompagnement de l'écriture et la diffusion des œuvres sur internet.

La récente réforme du court métrage a permis de moderniser les dispositifs de soutien à l'écriture, par la création de « bourses de résidences » au CNC, au bénéfice des auteurs de premiers et deuxièmes courts métrages, et dans le sens d'une « plus grande progressivité des aides » du CNC (Julien Neutres). Cette nouvelle dynamique enclenchée par le CNC était l'occasion pour le ROC de dresser un état des lieux et de réfléchir aux perspectives de l'écriture de court métrage en France.

Pages

S'abonner à RSS - Financements