Financements

Projet Loi de finances 2017 : La SRF salue la proposition d’une « Taxe YouTube »

Sur proposition des députés socialistes Karine Berger, Bruno Le Roux et Pierre-Alain Muet, cette mesure a pour objectif vertueux de rétablir enfin une équité fiscale entre les acteurs de la vidéo physique et les services audiovisuels en ligne mettant à disposition du public français, à titre onéreux ou gratuit, des oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles, sans se soumettre à la règlementation applicable en France.

Communiqué de La Boucle Documentaire : Ensemble ?

Le 5 juillet 2016 s’est tenue à Lille une journée de restitution des synthèses des contributions de tous les acteurs des territoires*. Nous saluons l’effort de la Direction de la Création, des Territoires et des Publics pour sa consultation des acteurs de l’écosystème cinématographique et audiovisuel. Nous regrettons toutefois la faible place donnée aux réalisateur-rice-s dans la restitution de ces travaux.
 

Le BLOC prend acte de la décision de l’Autorité de la Concurrence concernant l’interdiction de distribution exclusive des chaînes BeIN par le groupe Canal+.

Le BLOC prend acte de cette décision qui considère que les mesures adoptées en 2012 constituent un ensemble cohérent.

L’Autorité de la Concurrence annonce qu’elle souhaite mener, au cours des douze prochains mois, un travail approfondi pour réexaminer l’ensemble des injonctions imposées en 2012 et définir un cadre clair et prévisible pour la période 2017-2022. Le BLOC sera force de propositions pour la création de ce nouveau cadre, en s’assurant que celui-ci préservera le caractère Premium du bouquet Canal+, fortement induit par son système d’auto-distribution.

Tribune SRF : Consternés et en colère.

Réalisateurs, scénaristes, producteurs, techniciens, distributeurs, exploitants indépendants, toutes les organisations professionnelles n’ont eu de cesse d’alerter les pouvoirs publics à ce sujet depuis près de dix ans.

Une concertation sous l’égide du CNC devait s’ouvrir lundi 21 mars, dans le cadre des Assises du cinéma, en parallèle au projet de loi relatif à « la liberté de création » qui prévoyait enfin des bases solides à une régulation des conditions d’exposition des films en salles (au sein de l’amendement n°216).

Artistes, auteurs, réalisateurs, techniciens, industries techniques, distributeurs et producteurs se mobilisent pour sauver la production indépendante.

Parmi les dispositions adoptées au Sénat, plusieurs d’entre elles visent la production indépendante et se proposent d’organiser son démantèlement au profit de l’intégration verticale de l’activité de production au sein des groupes de diffusion.

Pages

S'abonner à RSS - Financements