CNC

Journée du ROC : Le court métrage engagé dans deux réflexions d'avenir : l'accompagnement de l'écriture et la diffusion des œuvres sur internet.

La récente réforme du court métrage a permis de moderniser les dispositifs de soutien à l'écriture, par la création de « bourses de résidences » au CNC, au bénéfice des auteurs de premiers et deuxièmes courts métrages, et dans le sens d'une « plus grande progressivité des aides » du CNC (Julien Neutres). Cette nouvelle dynamique enclenchée par le CNC était l'occasion pour le ROC de dresser un état des lieux et de réfléchir aux perspectives de l'écriture de court métrage en France.

Signature de l’accord sur l’exploitation suivie des œuvres

Cette disposition inscrite désormais dans la loi Création, a permis de penser collectivement, entre les organisations représentatives des auteurs et celles représentants les producteurs, distributeurs, éditeurs vidéo, exploitants et diffuseurs, les contours d’une obligation qui a pour objectif vertueux de garantir aux auteurs une exploitation suivie de leurs œuvres dans la durée.
 
Elle instaure un nouveau pacte de confiance entre auteurs et producteurs et renforce la solidarité de l’ensemble des partenaires du film concernés par sa diffusion.
 

Communiqué de La Boucle Documentaire : Ensemble ?

Le 5 juillet 2016 s’est tenue à Lille une journée de restitution des synthèses des contributions de tous les acteurs des territoires*. Nous saluons l’effort de la Direction de la Création, des Territoires et des Publics pour sa consultation des acteurs de l’écosystème cinématographique et audiovisuel. Nous regrettons toutefois la faible place donnée aux réalisateur-rice-s dans la restitution de ces travaux.
 

Tribune SRF : Consternés et en colère.

Réalisateurs, scénaristes, producteurs, techniciens, distributeurs, exploitants indépendants, toutes les organisations professionnelles n’ont eu de cesse d’alerter les pouvoirs publics à ce sujet depuis près de dix ans.

Une concertation sous l’égide du CNC devait s’ouvrir lundi 21 mars, dans le cadre des Assises du cinéma, en parallèle au projet de loi relatif à « la liberté de création » qui prévoyait enfin des bases solides à une régulation des conditions d’exposition des films en salles (au sein de l’amendement n°216).

La filière indépendante en colère : A quand la diversité dans les salles de cinéma ?

Le texte finalement adopté, modifié par le Gouvernement, s’est vu amputer de toutes les mesures concernant la diffusion des œuvres.

La loi s’interdit ainsi d’être la garante de la diversité et de la régulation dans le domaine de la diffusion des œuvres.

A la veille de la ré-ouverture des Assises pour la diversité du cinéma, sur la question de l’exploitation des films en salles, les organisations signataires au nom de la filière cinématographique indépendante sont consternées.

Le BLOC salue la nomination d’Audrey Azoulay au Ministère de la Culture et de la communication.

Sa grande connaissance des enjeux du secteur audiovisuel et cinématographique lui permettra de défendre une création riche, diversifiée, indépendante et libre.

Suite à l’adoption de mesures récentes pour la relocalisation des tournages et stratégiques pour l’économie du secteur en général, le BLOC sera particulièrement attentif à la mise en œuvre d’orientations politiques fortes en faveur du maintien d’un tissu créatif diversifié.

Pages

S'abonner à RSS - CNC