Financements

Pour une chronologie des médias tournée vers l’avenir : la SRF, le SPI et l’UPC s’associent.

« Nous portons la voix de 300 cinéastes et de la grande majorité des producteurs indépendants qui œuvrent chaque jour pour le rayonnement et la diversité du cinéma. Les films de la création indépendante sont chaque année distingués en France et au-delà de nos frontières, dans les plus grands festivals internationaux.
 

Le SPI, la SRF, l’ACID, L’ARP, DIRE, la Guilde des Scénaristes et le SDI, saluent l’amendement n°368 au Projet de Loi de Finances rectificative pour 2016, déposé par David Assouline, Maurice Antiste, Dominique Bailly, Maryvonne Blondin, Jean-Louis Carrère

En effet, l’absence d’une chaîne de télévision en pré-financement génère presque automatiquement une majorité de financements publics sur ces films, et donc la nécessité de devoir renoncer au crédit d’impôt, pour respecter le seuil de 60 % destiné aux premiers et seconds films ainsi qu’aux films à petits budgets.
 
Alors que le déplafonnement du crédit d’impôt a permis de relocaliser les films économiquement ambitieux, il est désormais indispensable d’en garantir l’accès aux films issus de la jeune création.
 

Journée du ROC : Le court métrage engagé dans deux réflexions d'avenir : l'accompagnement de l'écriture et la diffusion des œuvres sur internet.

La récente réforme du court métrage a permis de moderniser les dispositifs de soutien à l'écriture, par la création de « bourses de résidences » au CNC, au bénéfice des auteurs de premiers et deuxièmes courts métrages, et dans le sens d'une « plus grande progressivité des aides » du CNC (Julien Neutres). Cette nouvelle dynamique enclenchée par le CNC était l'occasion pour le ROC de dresser un état des lieux et de réfléchir aux perspectives de l'écriture de court métrage en France.

Projet Loi de finances 2017 : La SRF salue la proposition d’une « Taxe YouTube »

Sur proposition des députés socialistes Karine Berger, Bruno Le Roux et Pierre-Alain Muet, cette mesure a pour objectif vertueux de rétablir enfin une équité fiscale entre les acteurs de la vidéo physique et les services audiovisuels en ligne mettant à disposition du public français, à titre onéreux ou gratuit, des oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles, sans se soumettre à la règlementation applicable en France.

Communiqué de La Boucle Documentaire : Ensemble ?

Le 5 juillet 2016 s’est tenue à Lille une journée de restitution des synthèses des contributions de tous les acteurs des territoires*. Nous saluons l’effort de la Direction de la Création, des Territoires et des Publics pour sa consultation des acteurs de l’écosystème cinématographique et audiovisuel. Nous regrettons toutefois la faible place donnée aux réalisateur-rice-s dans la restitution de ces travaux.
 

Le BLOC prend acte de la décision de l’Autorité de la Concurrence concernant l’interdiction de distribution exclusive des chaînes BeIN par le groupe Canal+.

Le BLOC prend acte de cette décision qui considère que les mesures adoptées en 2012 constituent un ensemble cohérent.

L’Autorité de la Concurrence annonce qu’elle souhaite mener, au cours des douze prochains mois, un travail approfondi pour réexaminer l’ensemble des injonctions imposées en 2012 et définir un cadre clair et prévisible pour la période 2017-2022. Le BLOC sera force de propositions pour la création de ce nouveau cadre, en s’assurant que celui-ci préservera le caractère Premium du bouquet Canal+, fortement induit par son système d’auto-distribution.

Pages

S'abonner à RSS - Financements