Censure

Aux chefs d’État et de gouvernement des démocraties

En 1980, Andreï Sakharov est exilé dans la ville fermée de Gorki pour avoir alerté le monde du danger que représentait l’URSS. Assigné à résidence et surveillé en permanence par le KGB, il est coupé du monde par le pouvoir soviétique durant plusieurs années, pendant lesquelles il effectuera deux grèves de la faim et sera torturé, intubé et nourri de force. Il faudra la perestroïka (restructuration) et la glasnost (transparence) en 1986, pour que Mikhaïl Gorbatchev mette fin à son exil et à son calvaire.

 

Pétition : Il faut libérer d'urgence Oleg Sentsov.

Du 14 juin au 15 juillet 2018 aura lieu en Russie la grande fête du football. Il serait malvenu de la gâcher. Mais il faut peut-être rappeler à chacun — footballeurs, supporters, spectateurs — où ils s’apprêtent à mettre les pieds et à diriger le regard. En Russie, la presse libre n’est pas la règle, mais l’exception. La corruption est partout. La justice n’est pas indépendante.

Procès de Lech Kowalski : non au recul de la liberté d'informer.

Ce jour-là, les ouvriers étaient à la préfecture de Guéret et souhaitaient obtenir des réponses de l’Etat concernant leurs indemnisations de licenciement et les suppressions de postes. Les gendarmes présents sur place ont demandé aux médias de quitter la pièce afin de les empêcher de filmer l’évacuation musclée des salariés. Cette pratique de mise à l’écart des médias a été récurrente dans le cadre des négociations GM&S et ceux-ci, pour la première fois, ont refusé.

Déprogrammation du film « Chez nous » : le BLOC dénonce une atteinte à la liberté d’expression

Le BLOC rappelle que la liberté de création est un pilier de notre démocratie, d'autant plus
nécessaire en cette période qu'il permet la nécessaire distanciation par rapport à une accélération de
l’information.
Le BLOC demande aux pouvoirs publics d’agir et, alors que les échéances électorales à venir seront
déterminantes pour la création, à chacun des candidats à l’election présidentielle de faire part de son
engagement de garantir la liberté de création et de programmation des oeuvres.

Liberté pour Oleg Sentsov et les artistes russes !

Evidemment que Sentsov n'a pas fait exploser de monument, sa « faute » est simplement d’être un citoyen de Crimée qui a ouvertement dénoncé la situation sur l’annexion.

Je suis convaincue que la libération de Sentsov est une cause commune. Cet artiste devrait être libre. Et comme je l’ai dit à l’occasion des European film awards(1) : Une communauté unie peut changer les choses. C’est pourquoi je vous demande de vous lever et de défendre Oleg. »

La Vie d’Adèle : le Conseil d’État se prononce en cassation contre l’annulation du visa.

L’association, dont l’objet officiel est la « promotion des valeurs judéo-chrétiennes, dans tous les domaines de la vie sociale » demandait la suspension du visa d’exploitation du film et son interdiction aux mineurs de dix-huit ans, en raison de « plusieurs scènes de sexe présentées de façon réaliste, en gros plan » qui sont « de nature à heurter la sensibilité du jeune public ».
 

Loi Travail et manifestations citoyennes : l’Observatoire de la liberté de création exige la cessation des violences policières à l’égard des réalisateurs

Le réalisateur Joël Labat, était ainsi, en mai dernier, la cible de deux tirs tendus de grenades lacrymogènes. Le contre-champ de la scène montrait que le réalisateur, pris comme cible, n’était en aucun cas un agitateur ou un « casseur », mais se trouvait là comme simple témoin. Ces violences avec arme, exercées par les fonctionnaires en charge de l’autorité publique sur les citoyens, sont inadmissibles et passibles de poursuites.

Pages

S'abonner à RSS - Censure