Social

La cabane juridique de Calais

Née sous l’impulsion de l’appel des 800 en Janvier 2016, la Cabane Juridique est la seule permanence d’accès au droit sur le bidonville de Calais. Vous trouverez ci-dessous une note d’intention témoignant de notre histoire et de nos missions ainsi qu’une chartre exposant nos valeurs.

Ne disposant plus de suffisamment de fonds, la Cabane Juridique se voit contrainte de réduire son activité, au moment où les besoins ne cessent d'augmenter. En août, plus de 9 000 exilés ont été recensés sur le camp de Calais.

Loi Travail et manifestations citoyennes : l’Observatoire de la liberté de création exige la cessation des violences policières à l’égard des réalisateurs

Le réalisateur Joël Labat, était ainsi, en mai dernier, la cible de deux tirs tendus de grenades lacrymogènes. Le contre-champ de la scène montrait que le réalisateur, pris comme cible, n’était en aucun cas un agitateur ou un « casseur », mais se trouvait là comme simple témoin. Ces violences avec arme, exercées par les fonctionnaires en charge de l’autorité publique sur les citoyens, sont inadmissibles et passibles de poursuites.

Communiqué du collectif « Appel de Calais »

Par son existence même, le centre juridique rappelait sept jours sur sept les insuffisances de l'État français auprès des réfugiés de la "jungle".
 
Depuis le 11 janvier 2015, la « cabane » juridique recevait les migrants afin de leur procurer des informations sur le droit d’asile et des conseils juridiques personnalisés. Plus de 600 dossiers, dont près de 200 concernant des mineurs isolés y ont été traités. Par ailleurs, de nombreuses plaintes concernant les violences subies par les migrants de la part de la police ou des milices d’extrême droite y ont été reçues.
 

S'abonner à RSS - Social