SRF

Les organisations du BLOC se mobilisent pour l’audiovisuel public

En effet, si la Ministre de la Culture a évoqué une baisse de 36 M€, calculée par rapport au budget 2017 des entreprises de l’audiovisuel public, il ne s’agit là que de la partie émergée de l’iceberg. Les baisses envisagées représentent en réalité 80 M € (dont 50 M€ pour France Télévisions et 5 M€ pour Arte), si l’on compare les Contrats d’Objectifs et de Moyens signés en 2016 avec les annonces récentes du gouvernement.

Le BLOC exprime toutes ses réserves sur l’accord-cadre conclu entre OCS et UGC Images

Le BLOC a constamment défendu le rôle d’OCS, afin que ce service exerce sa liberté d’investissement dans les œuvres cinématographiques les plus diverses, ce qui a été le cas ces dernières années et ce dont il a régulièrement donné acte aux équipes d’OCS en saluant leur travail.

Il a donc été tout particulièrement surpris d’apprendre qu’Orange entendait désormais obliger OCS à réserver une part de ses investissements dans les films EOF à un seul acteur privé.

Nouveau Conseil d’administration de la Société des réalisateurs de films 2017-2018

Co-Présidents : Yann GONZALEZ, Céline SCIAMMA, Rebecca ZLOTOWSKI

Secrétaire : Pierre SALVADORI

Trésorier : Héléna KLOTZ

Délégué au court métrage : Jonathan MILLET

Délégué au documentaire : Thomas JENKOE

Sont aussi membres du Conseil d’administration :

Le BLIC, le BLOC et L’ARP en soutien aux auteurs

Le BLIC, le BLOC et L’ARP souhaitent rappeler à cet égard que le droit d’auteur est un pilier fondamental de la diversité de la création, qu’il est intimement lié à l’existence même des œuvres et que sa défense a toujours été une priorité pour l’ensemble de la filière en France. Plus largement, ils souhaitent rappeler l’importance du respect des accords professionnels et font part de toute leur vigilance à cet égard et de leur solidarité avec les créateurs.
 

Canal+ s’attaque aux créateurs : les réalisateurs de la SRF sous le choc face à cette rupture de solidarité.

Dans un contexte où la création se réinvente sans cesse, y compris pour s’adapter aux différents supports de diffusion, la Société des réalisateurs de films rappelle que la rémunération des auteurs est un préalable nécessaire à l’existence d’une création libre, prolifique et  pérenne. Ces droits représentent une source primordiale de revenus pour les auteurs, dont une grande majorité est déjà fortement précarisée.

Pages

S'abonner à RSS - SRF