Droit d'auteur

Journée du ROC : Le court métrage engagé dans deux réflexions d'avenir : l'accompagnement de l'écriture et la diffusion des œuvres sur internet.

La récente réforme du court métrage a permis de moderniser les dispositifs de soutien à l'écriture, par la création de « bourses de résidences » au CNC, au bénéfice des auteurs de premiers et deuxièmes courts métrages, et dans le sens d'une « plus grande progressivité des aides » du CNC (Julien Neutres). Cette nouvelle dynamique enclenchée par le CNC était l'occasion pour le ROC de dresser un état des lieux et de réfléchir aux perspectives de l'écriture de court métrage en France.

Deux rendez-vous court-métrage SRF à ne pas manquer en décembre !

Jeudi 1er décembre à 18h : Ecole de la SRF au festival Paris Courts Devant.
La collaboration cinéaste/producteur : histoire d’un parcours.

Lieu : "Le Chapiteau Paris Courts Devant" – Esplanade du MK2 Bibliothèque, 128-162 Avenue de France, 75013 Paris.

La Vie d’Adèle : le Conseil d’État se prononce en cassation contre l’annulation du visa.

L’association, dont l’objet officiel est la « promotion des valeurs judéo-chrétiennes, dans tous les domaines de la vie sociale » demandait la suspension du visa d’exploitation du film et son interdiction aux mineurs de dix-huit ans, en raison de « plusieurs scènes de sexe présentées de façon réaliste, en gros plan » qui sont « de nature à heurter la sensibilité du jeune public ».
 

Le BLOC salue la remise du rapport de Jean-François Mary intitulé « La classification des oeuvres cinématographiques relative aux mineurs de seize à dix-huit ans ».

Ce rapport rappelle la nécessité dʼune classification prenant davantage en considération lʼesthétique et la spécificité des oeuvres, afin de mieux articuler les objectifs de la classification entre protection de la liberté de création et protection des mineurs.

Il note le rôle central accordé à la Commission de classification, composée dʼexperts représentatifs de la société civile et des professionnels du cinéma, qui doit apprécier une oeuvre dans sa globalité et doit décider dʼéventuelles restrictions de diffusion en fonction de lʼensemble de ses spécificités.

Le BLOC salue la nomination d’Audrey Azoulay au Ministère de la Culture et de la communication.

Sa grande connaissance des enjeux du secteur audiovisuel et cinématographique lui permettra de défendre une création riche, diversifiée, indépendante et libre.

Suite à l’adoption de mesures récentes pour la relocalisation des tournages et stratégiques pour l’économie du secteur en général, le BLOC sera particulièrement attentif à la mise en œuvre d’orientations politiques fortes en faveur du maintien d’un tissu créatif diversifié.

Pages

S'abonner à RSS - Droit d'auteur