Chronologie des médias

Pour une chronologie des médias tournée vers l’avenir : la SRF, le SPI et l’UPC s’associent.

« Nous portons la voix de 300 cinéastes et de la grande majorité des producteurs indépendants qui œuvrent chaque jour pour le rayonnement et la diversité du cinéma. Les films de la création indépendante sont chaque année distingués en France et au-delà de nos frontières, dans les plus grands festivals internationaux.
 

Signature de l’accord sur l’exploitation suivie des œuvres

Cette disposition inscrite désormais dans la loi Création, a permis de penser collectivement, entre les organisations représentatives des auteurs et celles représentants les producteurs, distributeurs, éditeurs vidéo, exploitants et diffuseurs, les contours d’une obligation qui a pour objectif vertueux de garantir aux auteurs une exploitation suivie de leurs œuvres dans la durée.
 
Elle instaure un nouveau pacte de confiance entre auteurs et producteurs et renforce la solidarité de l’ensemble des partenaires du film concernés par sa diffusion.
 

Tribune SRF : Consternés et en colère.

Réalisateurs, scénaristes, producteurs, techniciens, distributeurs, exploitants indépendants, toutes les organisations professionnelles n’ont eu de cesse d’alerter les pouvoirs publics à ce sujet depuis près de dix ans.

Une concertation sous l’égide du CNC devait s’ouvrir lundi 21 mars, dans le cadre des Assises du cinéma, en parallèle au projet de loi relatif à « la liberté de création » qui prévoyait enfin des bases solides à une régulation des conditions d’exposition des films en salles (au sein de l’amendement n°216).

Nouvelle coprésidence du BLOC

Antoine Rein, membre du bureau du SPI, a été désigné comme coprésident au titre des producteurs. Associé au sein de Karé Productions, il a produit une vingtaine de longs métrages et une cinquantaine de courts métrages, parmi lesquels « La Vie très privée de monsieur Sim » et « Le Nom des Gens » de Michel Leclerc, « Je suis à vous tout de suite » de Baya Kasmi ou « Du vent dans mes mollets » de Carine Tardieu.
 

Communiqué SRF : Assises de la diversité et rapport Bonnell

Mais nous sommes surpris par la philosophie générale du texte qui nous semble ressortir d’une vision exclusivement économiste du secteur, cherchant parfois davantage à protéger les intérêts des groupes les plus puissants qu’à préserver la puissance singulière des œuvres. Ainsi, d’un côté, le rapport Bonnell appelle à la suppression de la sortie en salle des « films les plus fragiles » et, de l’autre, propose de favoriser encore un peu plus des dynamiques de concentration, dont on sait pourtant à quel point elles peuvent être catastrophiques pour la diversité du cinéma.

Nouveau groupe de réflexion sur les difficultés de financements des films de la diversité

Communiqué de presse du CNC
 
Paris, le 6 septembre 2013
 
Suite à l'initiative du collectif de jeunes cinéastes et techniciens soulignant le sous financement actuel et à venir du cinéma français dans sa diversité (films d'auteur, premiers et deuxièmes films), le CNC a souhaité mettre en place une réflexion sur les difficultés de production et de diffusion de ces films dans le cadre des travaux en cours au sein des Assises du cinéma, dont René Bonnell est le rapporteur.
 

Pages

S'abonner à RSS - Chronologie des médias