Qui sommes-nous ?

La Société des réalisateurs de films est une association de cinéastes fondée le 14 juin 1968, se donnant pour mission de "défendre les libertés artistiques, morales et les intérêts professionnels et économiques de la création cinématographique et de participer à l'élaboration de nouvelles structures du cinéma."

Née un jour de colère, la SRF reste fidèle à sa vocation première. Consciente d'inscrire son action dans une tradition prestigieuse qui a toujours rassemblé les cinéastes français pour la défense de leur art, elle n'a jamais cessé de confirmer sa représentativité.

L'éviction d'Henri Langlois de la tête de la Cinémathèque Française, puis sa réintégration triomphale grâce au soutien des cinéastes, l'interruption du Festival de Cannes en 1968, suivie bientôt d'États Généraux du Cinéma qui se tinrent à Suresnes, sont les étapes marquantes qui amenèrent la création de la Société des Réalisateurs de Films par des cinéastes tels que Jacques Rivette, Robert Bresson, Claude Berri... et, en 1969, de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes.

Présidée cette année par Catherine Corsini, Katell Quillévéré et Céline Sciamma, et comptant près de 280 adhérents, la SRF défend le point de vue de tous les cinéastes - qu’ils réalisent de la fiction, du documentaire ou de l’animation, du court et/ou du long métrage.
Elle promeut la diversité de la création cinématographique dans une économie où la recherche d’un équilibre entre les forces du marché, l’action de l’État et les intérêts des créateurs est un combat permanent.

De l’écriture du scénario à la diffusion des films en salles, du droit d’auteur à la chronologie des médias, de la numérisation des œuvres à l’évolution du paysage audiovisuel français, du droit social au droit de l’Homme… l’auteur est au centre de toutes les questions que le cinéma pose. Au fil des années, la Société des réalisateurs de films a ainsi acquis une réelle expertise du secteur. Véritable « maison des cinéastes », elle participe à l’ensemble des négociations et réflexions professionnelles, pour y promouvoir le rôle central du réalisateur dans le processus de création.

La SRF propose régulièrement des événements ouverts à ses adhérents et des moments de rencontres : Écoles de la SRF, réunions professionnelles ouvertes, Festival du court métrage de Clermont-Ferrand et les deux festivals qu'elle a créé : la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes et le Festival du cinéma de Brive, Rencontres internationales du moyen métrage.

LA SRF

Mission : « défendre les libertés artistiques, morales et les intérêts professionnels et économiques de la création cinématographique et participer à l'élaboration de nouvelles structures du cinéma ».

Fédère plus de 280 réalisateurs de court et de long métrage, de fiction et de documentaire.

Défend et promeut la diversité de la création cinématographique dans une économie encadrée, où la recherche d’un équilibre entre les forces du marché, l’action de l’État et les intérêts des créateurs est un combat permanent.

Association régie par la loi de 1901, elle fonctionne grâce à l’engagement bénévole de ses adhérents. Son Conseil d’Administration représente et anime le projet politique de l’association. Une équipe permanente est en charge du suivi et de la mise en œuvre des projets de la SRF.
La SRF est soutenue par le CNC, financée par les cotisations de ses adhérents et des partenaires publics ou privés dans le cadre des manifestations qu’elle organise.

Se bat pour la rémunération des réalisateurs en tant qu’auteurs et intervient dans les négociations avec les organisations de producteurs. 

Participe à l’ensemble des négociations et réflexions du secteur cinématographique pour y promouvoir le rôle central du réalisateur dans le processus de création d’un film :

  • Elle est partie prenante des négociations de la profession lors de la création ou du renouvellement des accords avec Canal+ et les chaînes de télévision publique.
  • Elle représente les réalisateurs dans les commissions du CNC  
    (agrément, classification des œuvres) et dans les conseils d’administration du Festival de Cannes et d’Unifrance.
  • Elle a été à l’initiative en 1998 de la création du BLOC
    (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), dont elle assure la coprésidence.
  • La SRF a également contribué à la création
    -de l'Agence du Court Métrage en 1983,

    -de l'ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) en 1991,
    -du ROC (Regroupement des Organisations du Court) en 2006,
    -du BLAC (Bureau de liaison de l’action culturelle cinématographique) en 2006

    -du ROD (Réseau des Organisations du Documentaire) en 2007. (en sommeil)
  • La SRF est membre de la FERA (Fédération européenne des réalisateurs de l’audiovisuel) et
    de la Coalition française pour la diversité culturelle
    .