Réforme de l'agrément

Communiqué de presse
07/12/2017

Les cinéastes de la SRF saluent la réforme de l’agrément annoncée par le CNC et à laquelle l’ensemble des organisations professionnelles a contribué ces derniers mois.

Paris, le 7 décembre 2017.
 

Les cinéastes de la SRF saluent la réforme de l’agrément annoncée par le CNC et à laquelle l’ensemble des organisations professionnelles a contribué ces derniers mois.
 
Le dispositif de l’agrément revêt une importance fondamentale pour le secteur cinématographique, car il permet non seulement d’ouvrir droit aux guichets de financement et au fonds de soutien du CNC, mais également de valoriser les dépenses françaises, faisant varier le soutien automatique perçu par le producteur. Il est ainsi un des instruments de l’exception culturelle française.
 
La modernisation de l’agrément était une évidence et une nécessité.
 
Nous remercions à ce titre le CNC d’avoir engagé ce long travail de concertation aux côtés notamment des cinéastes, des auteurs, des producteurs, des distributeurs et des industries techniques. 

Les différentes mesures prises permettent d’aboutir à une réforme équilibrée, qui s'inscrira durablement dans le temps.

La SRF s’est particulièrement employée à défendre une ouverture de l'agrément à toutes les écritures, tous les processus de création et tous les modes de fabrication des œuvres, pour que soit reconnue la création française dans toute sa diversité et ses nouvelles formes, rendues possibles aujourd’hui grâce aux récentes avancées technologiques.  
 
C’est ainsi que les films non agréés mais à fort potentiel artistique pourront désormais avoir droit à un agrément de distribution, s'ils remplissent certains critères sélectifs, notamment s'ils ont été sélectionnés dans les plus grands festivals internationaux. Ce combat fut celui de la SRF pendant deux ans. Moderniser notre système, c’est aussi reconnaitre ces espaces de création qui sont vitaux pour le renouvellement des talents et l’émergence de nouveaux auteurs.
 
L’agrément prend également davantage en compte la spécificité du cinéma documentaire en étant mieux adapté à la réalité de sa production. La commission devra poursuivre ce travail en clarifiant au maximum le cadre réglementaire, pour qu’il soit le plus prévisible possible pour les auteurs et producteurs.
 
Nous saluons enfin la revalorisation des points auteurs dans le barème pour la fiction et le documentaire qui permet de renforcer la dimension culturelle de l'agrément. Nous espérons qu’il s’agit là d’une première étape d’un soutien renforcé à l’égard des créateurs.

 

Le Conseil d’Administration de la SRF : 
Marie AMACHOUKELI, Jacques AUDIARD, Bertrand BONELLO, Malik CHIBANE, Catherine CORSINI, Alice DIOP, François FARELLACCI, Pascale FERRAN, Yann GONZALEZ, Joana HADJITHOMAS, Thomas JENKOE, Cédric KLAPISCH, Héléna KLOTZ, Alexandre LANÇA, Jonathan MILLET, Héloïse PELLOQUET, Katell QUILLÉVÉRÉ, Lola QUIVORON, Christophe RUGGIA, Pierre SALVADORI, Céline SCIAMMA, Rebecca ZLOTOWSKI.

Aides publiques
CNC
SRF