Pour une chronologie des médias tournée vers l’avenir : la SRF, le SPI et l’UPC s’associent.

Communiqué de presse
28/03/2017

A l’occasion du bilan annuel des investissements de Canal Plus dans le cinéma qui a été présenté aujourd’hui, la Société des Réalisateurs de Films (SRF), le Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI) et l’Union des Producteurs de Cinéma (UPC) s’expriment en tant que représentants du couple réalisateur-producteur, maillon central et essentiel de la création indépendante :

« Nous portons la voix de 300 cinéastes et de la grande majorité des producteurs indépendants qui œuvrent chaque jour pour le rayonnement et la diversité du cinéma. Les films de la création indépendante sont chaque année distingués en France et au-delà de nos frontières, dans les plus grands festivals internationaux.
 
Canal Plus est depuis plus de 30 ans le partenaire privilégié du cinéma français et européen. Cette relation forte et durable, nous l’avons construite ensemble. La passion est au cœur de nos métiers, de l’écriture à la fabrication des films, partagée par nos partenaires distributeurs, diffuseurs et exploitants.
 
L’histoire de Canal Plus est intrinsèquement liée à celle du cinéma français, à cette exception culturelle à laquelle nous sommes corps et âme attachés. Canal Plus a, depuis l’origine, joué un rôle fondamental en soutenant le cinéma sous toutes ses formes et s’impose sans conteste comme le premier partenaire de la création indépendante, portant avec nous le destin du cinéma de demain.
 
Aujourd’hui, la relation qu’a nouée Canal Plus avec le cinéma suscite des inquiétudes. La situation économique du groupe nous préoccupe à travers l’évolution de son chiffre d’affaires, qui conditionne l’avenir du préfinancement, tout comme la baisse des montants des préachats, ainsi que celle des achats, que nous avons constatées récemment.
 
Au-delà des enjeux industriels sur lesquels nous ne pouvons agir, nous vous proposons aujourd’hui de renforcer le dynamisme du cinéma alors que les usages se sont profondément modifiés et que Canal Plus doit en épouser les changements.
 
Les discussions actuelles sur la chronologie des médias sont pour nous une occasion unique de donner un cadre favorable au paysage audiovisuel de demain
 
Le souhait de Canal Plus de pouvoir diffuser les œuvres à 6 mois, nous voulons l’accompagner.
 
Nous pensons que Canal Plus peut ainsi avoir les moyens de retrouver une ambition forte, en s’adaptant à son environnement concurrentiel et en continuant à être l’acteur majeur et privilégié du cinéma français.
 
Mais cette avancée pour votre groupe doit avoir des contreparties pour l’avenir du cinéma  et la préservation de toute sa diversité :

  • permettre un accès continu aux œuvres en vidéo à la demande, à travers le dégel, pour favoriser une offre légale numérique et une politique publique efficace de lutte contre le piratage,
  • inscrire dans le temps notre partenariat en prolongeant nos derniers accords jusqu’en 2022, y compris pour nos amis distributeurs,
  • permettre, dans des conditions négociées, l’avancement de fenêtres de diffusion des œuvres lorsque qu’un film n’a fait l’objet d’aucune offre d’acquisition pendant une séquence de la chronologie.
Cher Monsieur Bolloré, nous vous avons entendu en juillet dernier. Vous avez placé, au cœur de votre discours, le cinéma comme une priorité de Canal Plus. Nous avons à cœur qu’elle le reste et que vous continuiez à accompagner son ambition. »
Contacts presse :

Julie Lethiphu – SRF – 01 44 89 62 58
Catherine Bertin – SPI – 01 44 70 70 44
Frédéric Goldsmith – UPC – 01 53 89 01 30

Audiovisuel
Chaînes de télévision
Chronologie des médias
Cinéastes
Distribution
Exploitation
Financements
Longs métrages
Production
SRF